BIENVENUE SUR LE SITE DE SOSVOL! ASSOCIATION DE VOLONTARIAT HUMANITAIRE POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE DES POPULATIONS EN NECESSITE, ILS ONT BESOIN DE NOUS!
   
  Savoir Oser la Solidarité pour le Volontariat
  Témoignages
 

 

Quelques témoignages laissés par des volontaires :

Le travail au sein du camp est très instructif. On donne autant qu'on reçoit, il y a un véritable échange, c'est cela qui rend la chose intéressante.Très bonne expérience, Association sérieuse. J'ai vécu une sacrée expérience autant sur le plan humain, la relation avec les locaux, que sur le plan du travail (professionnel) car l'association SOSVOL vous accueille de manière à ce que vous vous sentiez chez vous.Dès que j'en ai la possibilité, je repars pour cette expérience.

Je conseille à tous de faire cette expérience.

Merci pour tout AKPEKAKA

Sébastien DUPUIS
seba.dupuis@laposte.net

 

Premier camp chantier pour moi avec quelques appréhensions au départ mais très vite dissipées par l'accueil chaleureux et sécurisant de l'équipe SOSVOL.
Des échanges très enrichissants avec les autres volontaires et les villageois où nous sommes plongés dans le partage de la vie au quotidien et des us et coutumes.
Les actions de sensibilisation et d'intégration familiale ont été pour moi magiques en ce qu'on a pu apporter et ce qu'on a pu en recevoir.

Beaucoup de beaux souvenirs et l'envie de revenir.

Sarah CLAUDET
sarahclaudet@yahoo.fr

 

Premier camp chantier pour moi, départ avec beaucoup de questionnements et certaines angoisses qui se sont vite dissipées à notre arrivée à l'aéroport. Les volontaires de l'asso sont juste formidables, accueillant, sécurisant et surtout  toujours motivés pour faire quelque chose chez eux, au sein de leur pays qui pourra à sa propre échelle faire évoluer les connaissances (infos VIH, soutien école) voir même les conditions de vie de la population. Le camp chantier est une expérience magique où l'on rencontre une culture et des personnes magnifiques.

Jessica BENYAIR
tita@afrik.com

 

Après plusieurs semaines sur le camp chantier, mon ressenti est très positif. De l'accueil, à l'hébergement en passant par la mission de soutien scolaire, tout s'est passé pour le mieux. Malgré le changement radical d'environnement, les efforts fournis par chacun pour accepter l'autre ont fait de ce séjour une expérience que je ne suis pas prête d'oublier. Les activités menées sur le chantier sont très enrichissantes...merci pour vos sourires et votre joie de vivre.

Clotilde LAMBERT
clotilde.lambert@wanadoo.fr

 

Un grand merci à toute l'équipe de SOSVOL pour son sourire, sa bonne humeur, sa gentillesse et sa générosité. Ces trois semaines étaient très belles. J'ai beaucoup appris en venant ici, sur moi, sur les autres, sur la vie.

Brunilde TABARY
brunilde-tabary@hotmail.com

 

C'était pour moi ma première expérience humanitaire et aujourd'hui il est certain que ça ne sera pas la dernière!!
J'ai vécu avec l'association SOSVOL une expérience fantastique. Une expérience riche sur tous les plans; sur le plan humain, autant avec les autres volontaires et les membres de l'association qu'avec les villageois, des échanges très enrichissants et de belles rencontres sont à saisir. Une expérience riche aussi sur le plan du travail avec les enfants dans le cadre du soutien scolaire. Nous avons beaucoup de choses à leur transmettre et en retour ils nous donnent énormément.
Par ailleurs, l'association fait un travail très sérieux et l'organisation est remarquable. Derrière chaque camp chantier ce cache un réel effort pour aller au contact des populations afin de connaitre leurs besoins et ils mènent ce beau combat avec beaucoup d'enthousiasme!
Ainsi, le camp chantier est une expérience magique où l'on apprend beaucoup de chose sur soi même et sur la vie, voilà je dirais qu'un camp chantier est une leçon de vie grandeur nature!!

 De Magondeaux Sandrine
sandrine170390@gmail.com

 

J’ai beaucoup aimé ce camp. Il a vraiment répondu à mes attentes. Il m’a permis de découvrir une autre culture, un nouveau mode de vie, de partager des choses avec d’autres personnes (les locaux) très généreuses, de me mettre au service des enfants du village à qui j’espère voir été utile. Je pense que le projet fut réussi, la sur le camp est très bien organisée.

L’association SOSVOL gère très bien ces camps chantier pour le bonheur de tous.

Merci beaucoup…Akpékaka !!!

 Auriane Maupied
auriane_89_8@hotmail.com

 

Séjour plus qu'intéressant au sein de cette association. Le sérieux et l'organisation qu'on y trouve permettent aux expatriés de se sentir à l'aise au milieu d'une culture très différente. L'accueil par les villageois est chaleureux et leur générosité n'a d'égale que leur gentillesse. On peut difficilement trouver mieux pour une première expérience dans le domaine de l'humanitaire. Un bon moyen pour chacun allier l'utile à l'agréable. Merci à SOSVOL et tous ses membres pour ce camp chantier enrichissant à tout point de vue.

Vincent

Rencontre avec Sébastien Dupuis Bénévole de  l’association Savoir Oser la Solidarité pour le Volontariat 2009 et 2010.

Bonjour cher bénévole, tout le plaisir est pour nous de vous tendre le micro de la solidarité internationale (micro2SI).On vous laisse d’abord se présenter aux internautes.

Bonjour à toutes et à tous, volontaires d'ici ou d'ailleurs, je me prénomme Sébastien, j'ai 24 ans et j'habite dans la ville Lumière de Paris. 

Je viens de finir ma formation master 2 en gestion du cycle de projet (responsable de programmes internationaux) en humanitaire et développement. Après avoir fait quelques missions humanitaires de terrain principalement en Afrique de l'Ouest et en Haïti (après le séisme de 2010) je travailles actuellement à l'Agence française de développement, une institution qui dépend du Ministère des Affaires étrangères et d'où toute l'aide publique au développement de la France passe. Je suis encore sur Paris mais plus pour très longtemps car je vais bientôt repartir en mission humanitaire d'ici le début de l'année prochaine. 

Vous aviez effectué avec SOSVOL une mission (des missions) de solidarité internationale en Afrique, au Togo notamment. Dites nous, comment avez-vous connu SOSVOL ?

Alors la SOSVOL représente pour moi ma première expérience en solidarité internationale et c'est aussi la structure qui m'a fait découvrir ce monde et m'a donné envie de travailler pour la solidarité internationale. 

Comment j'ai découverte cette association? A vrai dire un peu par hasard. En 2008 je souhaitais vivement faire une expérience dans le domaine humanitaire, une 1ère mission qui me montrerait ce à quoi ressemble la solidarité internationale à laquelle je m'intéressais depuis quelques temps. J'ai donc décidé de fouiller sur internet les ONG, les associations et structures qui proposaient de mettre ses vacances à profit d'une mission de solidarité internationale. J'ai vu beaucoup d'associations, très peu avaient des avis positifs sur les forums et j'ai trouvé la SOSVOL, je n'avais pas d'avis donnés sur internet, je suis donc entré en contact avec eux. Je suis tombé sur Edmond, le président de l'association qui m'a décrit peu leurs activités, les équipes et l'organisation générale des camps chantiers que l'association proposait. J'ai pas eu besoin de réfléchir énormément je me suis engagé avec eux pour partir ce fameux été 2008. 

Parlez nous à présent  de vos expériences et missions au sein de l’association.

Étant donné que je suis parti à 2 reprises pour l'association, j'ai eu la chance durant mon séjour avec la SOSVOL de participer à plusieurs types de camps chantiers. 

La première fois que je suis parti je suis resté 1 mois et demi au sein de l'association où j'ai participé à 2 types de camps chantiers :

- la sensibilisation au VIH où nous partions en petits groupes de 5 (mixé entre volontaires locaux et volontaires expatriés) pour effectuer de la sensibilisation grâce à des supports divers (affiches, prospectus, dessins, préservatifs, jeux ludiques ...) envers un public cible qui était principalement des femmes (des coiffeuses, des tisseuses et des commerçantes). Malheureusement nous avions beaucoup de mal à faire de la sensibilisation pour les hommes qui se montraient très peu coopératif lorsqu'on leur parlait de ce sujet. Les femmes quant à elles étaient très intéressées et je pense que notre passage durant ces journées de sensibilisation a servi car la plupart n'avaient aucunes connaissances sur le VIH, l'utilisation du préservatif ... 

- le soutien scolaire pour des classes de CP1, CP2, CM1 et CM2 où on était 2 pour s'occuper d'une classe d'une trentaine d'enfants, nous leur faisions des cours de français et de mathématiques, les 2 matières fondamentales et celles où les enfants avaient le plus de difficultés, tout en respectant le programme scolaire togolais. 

Pour la petite anecdote comme c'était la période des vacances nous pensions que nous allions avoir quelques enfants seulement (en France si vous proposez de faire des cours de soutien durant les vacances d'été vous n'allez pas avoir foule). Nous avions lancé un appel dans le village, fait du porte à porte pour informer des inscriptions que nous allions mener durant la semaine et même lancé un message à la radio locale avec Edmond pour informer du soutien scolaire que nous proposions. Et ce fût une surprise lorsque nous sommes venus à l'école ce lundi matin, quasiment tous les enfants de l'école d'Assahoun étaient présents et nous attendaient. 

Je suis retourné au Togo une seconde fois mais sur une période plus longue puisque je suis resté 4 mois et dans l'objectif d'effectuer des travaux de recherches dans le cadre d'un mémoire de recherche sur la zone franche de Lomé et son impact sur le développement local.

J'en ai profité pour donner un petit coup de main à l'association et ce notamment dans des démarches administratives. C'est à ce moment là que j'ai pu découvrir les actions de l'association pour recruter des bénévoles locaux (notamment les réunions pour informer sur le volontariat). J'ai également suivi leur démarches d'intégration dans le collectif CAVO-Togo soutenu par France Volontaires une plateforme d'ONG que je connais bien car j'ai travaillé par la suite pour eux en Haïti. 

Quelle relation entretenez-vous à ce jour avec l’équipe locale, en termes de projet à moyen ou à long termes ?

Mes relations avec les membres de l'association ont toujours été fraternelles. Ils m'ont très bien accueillis lors de mon premier séjour et encore mieux lors de mon second séjour.

Les craintes que j'ai pu avoir avant de partir (dans quoi je m'embarque, cette association est elle sérieuse ...) ont été dissipées par la suite en découvrant le sérieux de l'engagement de toute l'équipe de SOSVOL. 

C'est pourquoi après mes 2 séjours au sein de l'association j'ai voulu leur donner un coup de main en leur faisant de la "pub" en France, en essayant d'informer et d'orienter les futurs volontaires. Avec une autre fille étant partie également nous avions comme objectif de créer l'association française SOSVOL-France permettant d'apporter une plus forte crédibilité à l'association, permettant d'informer sur les activités de l'association et enfin recruter les nouveaux volontaires et les orienter dans cet engagement. 

Malheureusement nous n'étions que quelques uns d'engager (4 au total) et le temps nous a manqué pour créer l'association. Chacun a eu ses propres préoccupations (moi-même je suis repartis par la suite en Haïti où je n'ai pas eu le temps de beaucoup m'occuper de l'association) et monter une association par expérience demande beaucoup de temps et d'engagement. 

Du coup, maintenant je reste un des représentants en France pour la SOSVOL, je continue à donner des conseils, informer et orienter les futurs volontaires désireux de partir car lorsque je suis moi-même parti j'aurais voulu avoir quelqu'un qui m'informe sur ce départ, je n'ai malheureusement trouvé personne, c'est pourquoi mon engagement pour cette association est toujours aussi fort. 

Quelle est votre plus grand souvenir de ce voyage humanitaire?

Il est difficile de placer un souvenir en haut de la pile de magnifiques souvenirs que ces expériences au sein de la SOSVOL m'ont apporté. Néanmoins je pense que les inscriptions à l'école le 1er jour est l'un de mes plus beaux souvenirs car j'étais stupéfaits de voir tous ces enfants intéressés par le soutien scolaire et cette soif d'apprendre, agités à l'idée de faire des travaux scolaires avec nous. Ca restera toujours un merveilleux souvenir gravé dans ma tête parmi tous ces beaux souvenirs de mes voyages au Togo.

Avez-vous un regret à ce jour? Si oui, lequel ?

Je suis heureux d'avoir eu l'opportunité de partir avec l'association SOSVOL. J'ai peut-être 2 regrets mais non liés avec mes missions au Togo. Le premier c'est de ne pas avoir abouti à la création de l'association en France. Le second c'est de ne pas être retourné au Togo et à Lomé où j'ai passé quelques temps quand même, mais dès que j'ai un peu de temps je retournerais voir mes amis de la SOSVOL. 

Un message particulier à l’endroit des internautes ?

Le message que j'aimerais faire passer c'est : "faites une mission de solidarité internationale, découvrez ce que c'est et je peux vous garantir que votre vision sur le monde va changer, faites le avec la SOSVOL et vous participerez en plus à un véritable échange interculturel car en essayant d'apprendre sur les autres, vous en apprendrez beaucoup sur vous même, donc tentez l'expérience !!! "

Retrouvez cet article sur notre page facebook
www.facebook.com/pages/Savoir-Oser-la-Solidarit%C3%A9-pour-le-Volontariat-Sosvol/267238860001586
 


 

 

 
  Copyright Sosvol - Savoir Oser la Solidarité pour le Volontariat  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
Merci pour votre visite et revenez nous voir!